Les nitrates

Contamination de l’eau par les nitrates

Les nitrates sont les contaminants les plus courants des eaux souterraines dans les zones rurales. Les nitrates peuvent provoquer une méthémoglobinémie, ou syndrome du « bébé bleu », qui fait référence à la couleur bleuâtre qui apparaît autour de la bouche, des mains et des pieds des victimes. La maladie survient lorsque l’hémoglobine dans le sang absorbe une molécule de nitrate à la place de l’oxygène. Le corps devient privé d’oxygène conduisant, s’il n’est pas traité, à une forme d’asphyxie chimique. Les nourrissons sont vulnérables parce que leur estomac manque de quantités suffisantes d’une enzyme qui neutralise normalement les nitrates.

Bien que les niveaux de nitrate qui affectent les nourrissons ne constituent pas une menace directe pour les enfants plus âgés et les adultes, ils indiquent la présence possible d’autres contaminants résidentiels ou agricoles plus graves, tels que des bactéries ou des pesticides.

Les nitrates dans les eaux souterraines proviennent principalement des engrais, des fosses septiques et des opérations de stockage ou d’épandage du fumier. L’azote des engrais qui n’est pas absorbé par les plantes, volatilisé ou emporté par lessivage de surface vers les eaux souterraines sous forme de nitrate. De même, l’azote du fumier peut être perdu dans les champs, les basses-cours ou les lieux de stockage. Les systèmes septiques peuvent également augmenter les concentrations de nitrate dans les eaux souterraines, car ils n’éliminent généralement qu’environ la moitié de l’azote des eaux usées, laissant l’autre moitié s’infiltrer dans les eaux souterraines.